“La fin des empires ou l’impérialisme triomphant: le monde colonial redessiné”

Prochaine conférence dans le cadre de “Les sorties de guerre. France, Allemagne, Europe 1917-1923”, cycle organisé conjointement par l’Institut historique allemand et la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale (vers le programme).

Cette séance des “sorties de guerre” est consacrée aux changements dans le monde colonial suite à la Première Guerre mondiale et en particulier aux destins des colonies ainsi que de leur sociétés. Christian Koller (université de Zurich) étudiera la “Fin de la guerre – transformation du colonialisme?” tout en soulignant que la fin de la Première Guerre mondiale évoqua multiples questions sur le futur des colonies. D’une part, les colonies de l’Entente qui avaient contribué énormément à l’effort de guerre étaient aussi bouleversées que les sociétés européennes. D’autre part, les intentions des puissances victorieuses concernant les anciennes colonies allemandes n’étaient pas du tout homogènes. Ces enjeux-ci sont discutés à travers les exemples de l’Inde anglaise et du Sud-Ouest africain allemand.

Pierre Vermeren (université Panthéon-Sorbonne) évoquera “L’apogée coloniale francaise dans le monde arabe“. La fin de la Grande guerre signe le triomphe militaire et colonial d’une France pourtant très affaiblie. Jamais la France n’a été à la fois si puissante (militairement et politiquement) ni si affaiblie (humainement et économiquement). Pourtant, Clémenceau et les dirigeants français, poussent à fond leur avantage en poursuivant l’œuvre séculaire de démantèlement de l’Empire ottoman. Dans les anciennes possessions ottomanes d’Afrique du nord, ils renforcent leur emprise coloniale en dépit des promesses de 1914 ; et au Levant, ils en profitent pour s’emparer de la grande Syrie et briser le royaume arabe, pour créer un Etat libanais client, et ils essayent de se réconcilier avec la Turquie naissante.

Date: 25 septembre 2018, 18h30

Lieu: Institut historique allemand (8 rue du Parc-Royal, 75003 Paris), réservation: event@dhi-paris.fr.

Image: Anonyme: Les Tirailleurs Tonkinois à Paris. Quelques types des nouveaux soldats coloniaux venus pour se battre en France contre l’Allemagne, s.d., Université de Caen, Fonds Lafond, Série 5, URL: https://www.flickr.com/photos/universite_caen/15059557267/in/album-72157647618424162/


Axel Dröber

Axel Dröber ist Historiker mit Schwerpunkt Deutschland und Frankreich im 19. und 20. Jahrhundert. Seine Dissertation hat er zur Geschichte der französischen Nationalgarde und der Bedeutung revolutionärer Kriegs- und Gewalterfahrung für die Entwicklung des modernen Nationalstaates geschrieben. Axel Dröber ist wissenschaftlicher Mitarbeiter am Deutschen Historischen Institut, wo er sich mit der Geschichte der Migration in Deutschland und Frankreich in der Zwischenkriegszeit beschäftigt.

More Posts

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.