Abstract: Elisa Marcobelli „La SFIO face à la loi de trois ans: conjuguer antimilitarisme et défense de la patrie“

La Loi de trois ans, votée en 1913, permettant de prolonger d’un an le service national et d’augmenter le nombre de soldats dans l’éventualité d’un conflit armé avec l’Allemagne, a fait polémique. Les exposants de la SFIO s’y opposent dès les premiers débats au parlement sur le sujet. Si d’un côté ils expriment leurs sentiments d’amitié à l’envers des camarades allemands, de l’autre côté ont eux aussi beaucoup à cœur la question de la défense de la France face à une possible attaque armée. Dans cette intervention il sera question d’analyser comment ils arrivent à conjuguer ces deux variables : opposition acharnée à la réforme de 1913 et volonté de donner à leur patrie la possibilité de se défendre face à une attaque.

Colloque international “Les défenseurs de la paix 1899-1917. Approches actuelles, nouveaux regards”, 15-17 janvier 2014



Cite this blog post
dhiparis (2014, January 17). Abstract: Elisa Marcobelli „La SFIO face à la loi de trois ans: conjuguer antimilitarisme et défense de la patrie“. La Grande Guerre. Retrieved April 15, 2024, from https://doi.org/10.58079/p4kb

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search