Abstract: Rémy Cazals „Une pacifiste au travail en pleine guerre : Marie-Louise Puech-Milhau (1915–1916)“

Avant 1914, Jules et Marie-Louise Puech sont au cœur du mouvement pacifiste : Dotation Carnegie, Société pour l’Arbitrage entre Nations, bibliothèque Frédéric Passy, revue La Paix par le Droit. La guerre survenant, Jules tient à contribuer à la victoire sur le militarisme allemand pour établir une paix fondée sur le droit. Marie-Louise le remplace et abat un travail impressionnant qui nous est connu par deux sources principales, la correspondance entre les époux et le courrier administratif des organisations. Il faut assurer la publication de la revue et affronter la censure, alimenter la bibliothèque, répondre à un abondant courrier. Des frictions se produisent avec d’Estournelles de Constant au caractère difficile ; il faut régler le « combat des chefs » Ruyssen et Richet. Il faut, enfin, définir une attitude à adopter, en pleine guerre, vis-à-vis des initiatives en faveur de la Paix : que faire vis à vis du congrès de La Haye ? des dames de la rue Fondary ? de la Société d’études documentaires et critiques sur la guerre ?

Colloque international “Les défenseurs de la paix 1899-1917. Approches actuelles, nouveaux regards”, 15-17 janvier 2014


dhiparis

Teamaccount der Redaktion. Forschen – Vermitteln – Qualifizieren: Das DHI Paris ist ein zentraler Akteur international ausgerichteter historischer Forschung im Verbund der Max Weber Stiftung, Deutsche Geisteswissenschaftliche Institute im Ausland.

More Posts

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *